Accueil > La luminothérapie pour lutter contre la dépression hivernale et les troubles du sommeil

 

La LUMINOTHERAPIE pour compenser le déficit en lumière naturelle !

 

• Vous aimez cet article ? Partagez-le :

 

lampe luminothérapie

Un phénomène récurrent en occident

Les habitants des tropiques (qui ne connaissent pas les saisons) perçoivent la même quantité de lumière naturelle, toute l'année.

Sous nos latitudes, d'une part, les hivers sont longs et les journées sont courtes. D'autre part, nous vivons dans un cadre de vie moderne (à l'intérieur) et sous éclairé.

Au cours d'une journée type d'hiver, nous nous levons à la lumière artificielle, nous partons au travail dans l'obscurité, passons la journée sous un éclairage réduit (souvent inférieur à 500 Lux), puis nous retournons à la maison au crépuscule et passons souvent notre soirée devant un téléviseur dans une lumière d'ambiance (faible).

Or, il est prouvé scientifiquement (depuis de nombreuses années) par un grand nombre d'études, que la quantité de lumière naturelle reçue par l'homme influence directement son bien-être et son moral. En effet, celle-ci fait partie des facteurs qui influecent notre production hormonale.

radiateur infrarouge allemagne

En effet, la lumière pénètre par la rétine de l’oeil et le système nerveux jusqu’à certaines zones du cerveau. Or, Celui-ci joue un rôle essentiel dans la régulation des rythmes biologiques du corps. Le taux de mélatonine* (l’hormone sécrétée par l’épiphyse**) contrôle le besoin du sommeil et de l’état d’éveil. La lumière blanche diminue la sécrétion de mélatonine.

> suite du dossier sur : lampe-luminotherapie.com

 

Les troubles liés au manque de lumière

+ Le T.A.S. : Nombreuses sont les personnes qui éprouvent un réel et profond mal être pendant la période hivernale.

radiateur infrarouge allemagne

image 1 : Extrait du site Davita.fr (fabricant allemande de lampes de luminothérapie)

Ce phénomène est souvent décrit sous le terme de dépression saisonnière hivernale ou encore « SAD » (de l’abréviation anglophone de seasonal affective disorder).

Le Docteur Norman E. Rosenthal est un psychiatre et scientifique qui dans les années 1980 est le premier à décrire les troubles affectifs saisonniers (TAS).  Il est un pionnier dans l'utilisation de la lumière comme traitement de ce type de dépression, appelé luminothérapie. Il a été chercheur à l'Institut national de santé mentale (NIMH) aux États-Unis, où il étudie les troubles de l'humeur, les troubles du sommeil, la chronobiologie et les rythmes biologiques. Source Wikipedia.

La luminothérapie cible principalement les personnes victimes de troubles du sommeil, des effets du décalage horaire, du syndrôme pre-menstruel, ou encore de la dépression hivernale.

>>> Selon certaines études, cela représenterait 20% de la population.

 

Les Solutions existent :

+ Une terminologie impropre

Elles sont appelées par erreur lampe de luminothérapie. En effet, la luminothérapie signifie "traitement par la lumière". Cela s'applique donc à l'ensemble des sujets traités sur ce site, et non pas seulement aux troubles affectifs saisonniers.

+ La lampe de luminothérapie, conseils :

Appareil qui vise à reproduire la lumière naturelle extérieure. Dans tous les cas son intensité ne sera jamais comparable à celle du soleil. En effet, à titre de repère, une belle journée d'été apporte aux alentours de 100 000 Lux. L'éclairage d'une maison (éclairage d'ambiance) est de moins de 200 Lux.

radiateur infrarouge allemagne

Les lampes de luminothérapie sont très répandues dans les pays du nord de l'Europe où le manque de soleil est poussé à l'extrême à l'approche du pôle nord.

Leur puissance varie d'un modèle à l'autre. Retenez simplement que les modèles de 10 000 Lux vous apporteront un bon confort d'utilisation dans la mesure où ils sont suffisamment puissants pour réduire la séance à 30 minutes par jour.

A quelle distance se positionner pendant la séance ?

Chaque fabricant a ses propres recommandations. Plus la lampe est puissante moins il est nécessaire d'être proche de la lampe. Pour les puissances importantes, la séance peut donc être agréable dans la mesure où on peut même oublier la lampe.

Y-a-t-il un danger à utiliser une lampe de luminothérapie ?

A ce jour, il n'y a de contre-indications importantes. Reportez au manuel et préférez les lampes disposant d'une certification CE médicale.

 

>> Voir les lampes de luminothérapie

VOUS AIMEZ NOS ARTICLES ?

• Partagez-les :

 

Vous avez un projet ? Vous souhaitez des conseils ?

DEMANDEZ UN DEVIS GRATUIT et CONTACTEZ-NOUS

 

 

TOP